Le déploiement des nouvelles caméras, de technologie HD, s’est terminé en 2018.

Au total, 31 caméras sont reliées au centre de supervision urbaine (CSU). Certains sites sont équipés de caméras à lecture de plaques d’immatriculation. Un opérateur est régulièrement en service de jour et parfois de nuit, notamment en fin de semaine, pour permettre l’interopérabilité entre vidéo et équipe sur le terrain.
La vidéo-protection a déjà permis d’élucider plusieurs affaires : dégradation de bien privé, tentative de vol de véhicule, incendie de véhicule pour lequel l’enquête est en cours.

La vidéoverbalisation est mise en œuvre dès lors que la signalisation est en place aux entrées de commune et les panneaux de rappel installés notamment aux abords des écoles, Bd de la République et Bd pasteur. L’opérateur vidéoprotection procéde à la verbalisation à l’aide des caméras de vidéoprotection.
Pour rappel, sont concernées les infractions aux règles de circulation (Non-respect panneau STOP, franchissement ligne blanche, non port de casque, non port de la ceinture de sécurité, utilisation du téléphone portable au volant etc…..) ainsi qu’aux règles de stationnement (sur trottoir, en double file, gênant sur rond-point, en dehors de emplacement matérialisés etc…).
La vidéo-verbalisation est active sur tous les secteurs couverts par les caméras de vidéoprotection.

Fermer le menu